Harry Cohen Tanugi

Des scientifiques trouvent des microplastiques dans la viande, le lait et le sang des animaux d'élevage

En mars dernier, des chercheurs de Vrije Universiteit à Amsterdam a constaté que les microplastiques s'étaient retrouvés dans le sang humain. Les chercheurs ont évalué des échantillons de sang provenant de 22 donneurs anonymes, en bonne santé et adultes et ont découvert que 17 d'entre eux avaient des particules de plastique dans leur corps.

Microplastiques dans la viande, le lait et le sang du bétail

Maintenant, le même groupe de scientifiques a trouvé des microplastiques dans la viande, le lait et le sang des animaux d'élevage, ce qui pourrait expliquer comment ces matières se sont retrouvées dans notre corps. Ce qui est encore plus inquiétant, c'est que ces particules peuvent tse déplacer dans le corps et se loger dans les organes.

L'étude a été commandée par la Fondation Plastic Soup, qui... a rapporté les résultats vendredi, concluant que près de 80 % de la viande et des produits laitiers testés par les scientifiques contiennent des microplastiques.

L'étude a analysé 12 échantillons de sang de vache et 12 échantillons de sang de porc et a trouvé des microplastiques dans tous ces échantillons, notamment du polyéthylène et du polystyrène. Elle a également évalué 25 échantillons de lait provenant de cartons de supermarché, de réservoirs à lait dans les fermes et de la traite manuelle, et a constaté que 18 d'entre eux contenaient des microplastiques.

Les chercheurs ont émis l'hypothèse qu'une des sources possibles de ces particules dangereuses pourrait être l'alimentation des vaches et des porcs : les douze échantillons de granulés et d'aliments broyés pour animaux contenaient tous du plastique. En revanche, aucune contamination n'a été constatée dans les aliments frais.

"Cette étude soulève de sérieuses inquiétudes quant à la contamination de notre chaîne alimentaire par les microplastiques. Il est également clair que les agriculteurs ne sont pas responsables de cette situation. Il semble que - au moins en partie - les anciens produits alimentaires, y compris ceux des supermarchés, soient transformés en aliments pour le bétail avec les emballages et tout le reste. Cela est non seulement préjudiciable au bien-être des animaux, mais peut-être aussi à nous-mêmes. Il est fort probable que presque tous les steaks et hamburgers contiennent de petits morceaux de plastique", a déclaré Maria Westerbos, directrice de la fondation Plastic Soup.

Une préoccupation croissante pour la consommation humaine

Au fil des ans, la quantité de plastique présente dans les animaux consommés et la façon dont elle peut être transmise à l'homme ont suscité une inquiétude croissante. Aujourd'hui, les scientifiques invitent les gens à réfléchir au type d'alimentation du bétail.

"Les animaux sont capables d'absorber au moins une partie des particules de plastique auxquelles ils sont exposés dans leur habitat. Cette étude devrait encourager des recherches plus approfondies sur l'étendue de l'exposition et les risques associés. La production d'aliments sans plastique pour les animaux peut être un moyen d'améliorer l'exposition du bétail aux particules de plastique", a déclaré le Dr Heather Leslie, écotoxicologue et co-auteur de l'étude.

La Fondation Plastic Soup a lancé une pétition afin de faire appliquer les mesures nécessaires pour que les animaux d'élevage soient exempts de plastique et propres à la consommation. La pétition vise principalement à garantir que tous les aliments pour bétail restent exempts de microplastiques.

Il s'agit d'une étape importante pour préserver la santé des êtres humains, car les microplastiques sont également présents dans les aliments pour animaux. comportent le risque que des virus puissent s'y attacher pour survivre, prospérer et contaminer quiconque entre en contact avec eux.



[SOURCE]

menu