Harry Cohen Tanugi

Les voitures à moteur à combustion interne seront interdites dans l'UE d'ici 2035.

L'Europe met en place son plan pour devenir le premier continent neutre en carbone d'ici 2050.

Le Conseil européen a signé un accord crucial dans la lutte contre le changement climatique et a officiellement interdit la vente de nouvelles voitures à moteur à combustion interne d'ici 2035.

Le Conseil européen a accepté de relever les objectifs de réduction des émissions de CO2 pour les voitures et les camionnettes neuves d'ici 2030 à 55 % pour les voitures et 50 % pour les camionnettes.

Le Conseil a également décidé d'introduire un objectif de réduction des émissions de CO2 de 100 % d'ici 2035 pour les nouvelles voitures et les nouveaux fourgons.

Cet objectif ambitieux sera atteint en interdisant la vente de tout nouveau véhicule équipé d'un moteur à essence ou diesel.

Cette décision a également été prise dans le cadre du paquet Fit for 55 visant à atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. En outre, les incitations pour les véhicules à émissions nulles ou faibles (ZLEV) cesseront à partir de 2030.

Le Conseil a agi intelligemment en décidant d'interdire les voitures équipées de moteurs à combustion interne (ICE). En effet, certains moteurs à combustion interne fonctionnent avec des carburants alternatifs, et quelques constructeurs automobiles expérimentent des moteurs à combustion alimentés à l'hydrogène, tandis que d'autres font des recherches sur les carburants synthétiques.

L'Italie, le Portugal, la Slovaquie, la Bulgarie et la Roumanie voulaient retarder de cinq ans l'interdiction de vendre de nouvelles voitures à essence et diesel à partir de 2035. L'accord a néanmoins été signé par les ministres de l'environnement des 27 pays membres après 16 heures de négociations.

Réduction de 100% des émissions de CO2 d'ici 2035

" Le Conseil a également accepté d'introduire un objectif de réduction de 100 % des émissions de CO2 d'ici 2035 pour les nouvelles voitures et camionnettes. "

L'accord permettra aux conducteurs de recharger leurs véhicules dans tous les États membres, ce qui sera assuré par la révision connexe du déploiement d'une infrastructure pour carburants de substitution (AFIR).

En 2026, la Commission évaluera les progrès accomplis dans la réalisation de ses objectifs de réduction des émissions de 100 % et la nécessité de revoir ces objectifs en tenant compte des évolutions technologiques, notamment des technologies hybrides rechargeables, et de l'importance d'une transition viable et socialement équitable vers des émissions nulles.

Le Conseil a convenu de mettre fin au mécanisme d'incitation réglementaire pour les véhicules à émissions nulles et faibles (ZLEV) à partir de 2030.

Jusqu'à présent, d'autres pays qui interdisent la vente de voitures neuves à moteur à combustion interne sont le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Inde, la Norvège, la Chine, Taïwan et le Royaume-Uni. Canada. Nous espérons que d'autres pays suivront cet exemple.



[SOURCE]

menu