Harry Cohen Tanugi

Une étude révèle que le thé et le vin peuvent ralentir le déclin de la mémoire

Les chercheurs ont découvert que le score cognitif des personnes ayant la plus forte consommation de flavonols baissait de 0,4 unité par décennie, moins vite que celui des personnes ayant la plus faible consommation, après ajustement pour d'autres variables pouvant affecter le taux de déclin de la mémoire, comme l'âge, le sexe et le tabagisme.

Thomas M. Holland, MD, MS du centre médical de l'université Rush à Chicago, a remarqué que cela est probablement dû aux capacités anti-inflammatoires et antioxydantes innées des flavonols.

Un lien entre des quantités plus élevées de flavonols et un déclin cognitif plus lent

En décomposant le flavonol en ses quatre constituants - kaempférol, quercétine, myricétine et isorhamnétine - l'équipe de recherche a également trouvé les aliments qui contribuent le plus à chaque catégorie. Selon le document de l'étude, il s'agit du chou frisé, des haricots, du thé, des épinards et du brocoli pour le kaempférol ; des tomates, du chou frisé, des pommes et du thé pour la quercétine ; du thé, du vin, du chou frisé, des oranges et des tomates pour la myricétine ; et des poires, de l'huile d'olive, du vin et de la sauce tomate pour l'isorhamnétine.

Le thé et le vin peuvent ralentir le déclin de la mémoire, selon une étude

Image d'archive de brocoli et d'épinards.

"Il est passionnant que notre étude montre que faire des choix alimentaires spécifiques peut conduire à un ralentissement du déclin cognitif", a déclaré l'auteur de l'étude, Holland. "Quelque chose d'aussi simple que de manger plus de fruits et légumes et de boire plus de thé est un moyen facile pour les gens de jouer un rôle actif dans le maintien de la santé de leur cerveau."

[SOURCE]

menu