Harry Cohen Tanugi

Un nouveau type de batterie rechargeable au lithium est désormais possible grâce aux scientifiques qui ont résolu ce mystère.

La première est le remplacement de l'électrolyte liquide entre les électrodes positive et négative par une couche considérablement plus fine et plus légère de matériau céramique solide. La seconde est le remplacement d'une électrode par un lithium métallique solide.

En procédant ainsi, la taille et le poids total de la batterie sont considérablement réduits, et les électrolytes liquides inflammables qui représentent un danger pour la sécurité sont supprimés. Cependant, les dendrites se sont avérées être un obstacle considérable à cette entreprise.

Jusqu'à présent, ce qui crée les dendrites ou comment les empêcher était un mystère.

Les dendrites sont des excroissances métalliques qui peuvent s'accumuler à la surface du lithium, percer l'électrolyte solide et finalement passer d'une électrode à l'autre, court-circuitant la cellule de la batterie. Leur nom est dérivé du mot latin signifiant "branches".

Jusqu'à présent, on n'a pas beaucoup progressé dans la compréhension de ce qui provoque ces filaments métalliques ou de la manière de les empêcher de se produire, ce qui fait des piles solides légères une alternative pratique.

La nouvelle étude remet en question la croyance antérieure selon laquelle les dendrites se forment par des processus mécaniques.

Le site nouvelle étude, qui a été publiée aujourd'hui (18 novembre), semble non seulement répondre à la question de savoir ce qui déclenche la croissance dendritique, mais elle démontre également comment on peut empêcher les dendrites de percer l'électrolyte.

Les résultats de l'équipe montrent que ce sont les contraintes mécaniques qui créent le problème. Auparavant, certains chercheurs pensaient que les dendrites se formaient par un processus uniquement électrochimique plutôt que mécanique.

Dans une étude antérieure, l'équipe a fait une découverte "surprenante et inattendue". Au cours du processus de chargement et de déchargement de la batterie, le va-et-vient des ions entraîne une modification du volume des électrodes.

[SOURCE]

menu