Harry Cohen Tanugi

Un homme qui affirme qu'un météore de la taille d'un ballon de basket a explosé sa maison découvre que les scientifiques sont sceptiques.

Une partie du travail de Jenniskens consiste à localiser les météorites. Pour ce faire, il utilise un radar météorologique Doppler pour les suivre pendant leur descente vers la Terre. On sait que les météorites entrent dans l'atmosphère terrestre entre 20 et 33 kilomètres par seconde. Cette descente rapide fait souvent que les roches se brisent et fondent. Cela laisse très peu de choses à étudier, a-t-il expliqué.

Parfois, un gros morceau peut arriver sur Terre, ou atterrir dans l'eau. Parfois ils frappent la lune.

Il a ajouté qu'il avait confiance dans les données recueillies par le radar Doppler qui balayait la zone.

Le radar météorologique capte souvent des pierres qui frappent le sol et les confond avec de la grêle. Lorsqu'on l'a interrogé sur cet incident et sur la probabilité que cela se produise, M. Jenniskens a déclaré : "Dans ce cas, cela n'a pas été vu. Donc nous ne pensons pas qu'il y ait eu assez de matière pour que le radar reçoive un signal."

Il a ajouté que d'après les calculs de son équipe, la boule de feu de la taille d'un ballon de basket que les témoins oculaires ont vu dans le ciel aurait atterri à 37 kilomètres, soit environ 23 miles, de la maison de Procita.

[SOURCE]

menu