Harry Cohen Tanugi

Le télescope Subaru du Japon formera 2400 yeux sur le ciel pour analyser les "arcs-en-ciel cosmiques".

Le nouvel instrument du télescope Subaru.

Le télescope Subaru est un télescope optique-infrarouge de 8,2 mètres situé au sommet de Maunakea, à Hawaï, exploité par le NAO japonais.

Le télescope utiliser des instruments de spectroscopie pour décomposer la lumière des étoiles en ses différentes couleurs, ce qui permet d'obtenir des informations importantes sur la composition chimique de ces étoiles. Comme l'explique le NAO, "l'étude de l'intensité des différentes couleurs de l'arc-en-ciel d'un objet peut fournir aux astronomes divers détails sur cet objet, tels que son mouvement, sa température et sa composition chimique".

Le NAO vient de révéler son instrument PFS (Prime Focus Spectrograph) qui, selon l'institution, décompose les "arcs-en-ciel lumineux" visibles ou la dispersion de la lumière, en deux composantes : le côté rouge et le côté bleu. L'organisation précise que les scientifiques pourront combiner ces données avec celles d'un troisième détecteur de lumière infrarouge. Tout cela permettra aux scientifiques de glaner une foule d'informations à partir de ce qui pourrait autrement sembler être une simple observation.

"Associé à une caméra grand champ (HSC : Hyper Suprime-Cam)", peut-on lire dans le communiqué du NAO, "le PFS contribuera au lancement du projet Subaru Telescope 2.0 qui révélera la nature de la matière noire et de l'énergie noire, la formation des structures dans l'Univers et les processus physiques de la formation et de l'évolution des galaxies."

[SOURCE]

menu