Harry Cohen Tanugi

Amazon de Jeff Bezos devient la première entreprise publique à perdre 1 000 milliards de dollars de valeur boursière

Comment s'est comportée l'action Amazon en 2022 ?

La pandémie de COVID-19 a envoyé beaucoup d'utilisateurs vers le commerce électronique, et les détaillants en ligne comme Amazon ont vu un boom massif du trafic et des revenus. Lorsque la pandémie s'est éloignée, la hausse a ralenti et les revenus ont baissé.

La Réserve fédérale américaine cherchant à maîtriser l'inflation galopante, les taux d'intérêt ont été relevés, et les ventes ont encore ralenti. Les résultats du troisième trimestre d'Amazon ont déçu les investisseurs le mois dernier, mais ce qui a entamé davantage la confiance des investisseurs, c'est la prévision de la société d'une croissance de moins de huit pour cent en glissement annuel pour le dernier trimestre de 2022.

Bien que cela puisse ne pas sembler mauvais pour d'autres entreprises, Amazon a été une machine de croissance implacable, et une croissance inférieure à huit pour cent est problématique pour les investisseurs, Gizmodo signalé par.

L'action Amazon a plongé de 50 % au cours des six derniers mois, et la valorisation de la société, qui était de 1 800 milliards de dollars en juin 2021, est désormais réduite à 879 milliards de dollars en date de mercredi.

Pas le seul perdant

Si l'on se souvient d'Amazon comme de la première société américaine cotée en bourse à réaliser cet exploit, elle n'est pas la seule à subir les effets de la récession qui s'annonce. Bill Gates a fondé Microsoft et aurait tout aussi bien pu s'emparer de cette couronne indésirable, car l'action de la société a également perdu 889 milliards de dollars en termes de valorisation par rapport à son pic de 2,49 billions de dollars en novembre de l'année dernière et ne vaut plus que 1,67 billions de dollars depuis mercredi.

[SOURCE]

menu