Harry Cohen Tanugi

Elon Musk informe le personnel de Twitter d'une possible faillite, des cadres supérieurs quittent l'entreprise.

Les recettes publicitaires ont chuté dans les entreprises de médias sociaux telles que Meta et YouTube, dans un contexte de crainte d'inflation. Bien que l'activité publicitaire de Twitter contribue peu à ses revenus, le flux d'argent a sévèrement diminué après la prise de contrôle par Musk. De nombreuses marques ont interrompu leurs publicités sur la plateforme, la politique de modération du contenu étant peu claire.

L'exode des cadres supérieurs

Musk avait dépêché Yoel Roth, le responsable de la sécurité et de l'intégrité, et Robin Wheeler, le responsable des solutions client chez Twitter, pour s'adresser aux annonceurs dans un flux en direct, afin de tenter de relancer la publicité. Cependant, un jour plus tard, après la réunion générale de Musk, Roth et Wheeler ont tous deux quitté l'entreprise.

Lea Kissner, responsable de la sécurité de l'information, Damien Kieran, responsable de la confidentialité, et Marianne Fogarty, responsable de la conformité, ont également quitté l'entreprise plus tôt dans la journée, The Guardian a déclaré dans son rapport.

Bien que la possibilité d'une faillite puisse être une raison du départ, le style de gestion de Musk pourrait également contribuer à la décision de démissionner. Depuis son arrivée, Musk a redéfini les politiques de Twitter pour ses employés, leur demandant de de faire des gardes de 12 heures et en répétant lors de la réunion générale que tout le monde doit travailler dans un bureau ou partir.

Attirer l'ire de la FTC

La semaine dernière, Twitter a réduit ses effectifs de moitié, mettant une forte pression sur son personnel quant à la manière dont il allait gérer la charge de travail liée à la modération du contenu. Cependant, le récent départ de certains chefs de service a attiré l'ire de la Federal Trades Commission (FTC), le deuxième cette année.

[SOURCE]

menu