Harry Cohen Tanugi

Des chercheurs ont proposé une théorie pour faire pousser des nanotubes de carbone purs

Des caractéristiques telles que la légèreté, la structure pratique, l'immense résistance mécanique, les conductivités thermique et électrique supérieures et la stabilité placent les NTC un cran au-dessus des autres matériaux.

Aujourd'hui, une multitude d'industries, dont l'optique, l'électronique, la purification de l'eau et les biosciences, innovent à une échelle sans précédent avec ces NTC.

Aussi impressionnant que cela puisse paraître, les NTC ne sont pas faciles à cultiver. Ils se développent généralement de manière aléatoire avec des parois simples ou multiples et des chiralités variées.

Chiralité signifie qu'une molécule ne peut être superposée à son image miroir ou, en termes plus simples, qu'elle fait référence à la symétrie. Étant donné que la chiralité détermine les propriétés électriques d'un nanotube, la possibilité de faire croître des nanotubes de carbone spécifiques à la chiralité est un Graal de la nanotechnologie. Cela pourrait conduire à des fils qui, contrairement au cuivre ou à l'aluminium, transmettent l'énergie sans perte.

Nanotube de carbone à chiralité unique

Le professeur Boris Yakobson et la chercheuse Ksenia Bets de l'école d'ingénierie George R. Brown de l'université Rice ont mis au point une nouvelle stratégie pour faire pousser un lot de nanotubes de carbone qui sont tous identiques.

Les nanotubes de carbone présentant des chiralités différentes croissent à des vitesses différentes. Cela signifie que les tubes qui se développent plus lentement peuvent être séparés et finalement éliminés.

[SOURCE]

menu