Harry Cohen Tanugi

REMUS 620, drone sous-marin sans nom, a une autonomie de 110 heures

Une autonomie de 110 heures et une portée de 275 miles nautiques.

Le REMUS 620 est un modèle plus moderne de cet UUV avec une batterie d'une autonomie de 110 heures et une portée de 275 miles nautiques qui, ensemble, offrent une endurance, une portée et une furtivité inégalées sur plusieurs jours. L'augmentation de l'autonomie de la batterie permet à l'UUV d'entreprendre un trajet beaucoup plus long vers et à partir d'une zone de mission que ce qui était auparavant réalisé par d'autres véhicules sans pilote.

Les modules énergétiques du nouveau modèle sont interchangeables, ce qui permet une rotation rapide et l'incorporation de sources d'énergie alternatives dès qu'elles sont disponibles. Grâce à ces caractéristiques avancées, le nouveau UUV peut fournir des capacités de mission inégalées pour "les contre-mesures aux mines, les relevés hydrographiques, la collecte de renseignements, la surveillance et la guerre électronique".

"Conserver un avantage stratégique avancé nécessite la capacité de délivrer une multitude d'effets depuis le dessous de la mer", a déclaré Duane Fotheringham, président du groupe commercial des systèmes sans pilote de Mission Technologies. "Le REMUS 620 est le premier UUV de taille moyenne conçu pour délivrer avec précision cette gamme d'effets avancés au-dessus et au-dessous de l'eau à longue portée."

Le véhicule a été conçu pour soutenir les opérations navales et des forces spéciales actuelles et de prochaine génération. À ce titre, il est doté d'une architecture modulaire et ouverte facilitant l'intégration transparente des charges utiles et de la suite Odyssey de HII, qui offre des solutions d'autonomie avancées pour les plateformes robotiques intelligentes.

Il a également la même taille et le même poids que le premier et le seul UUV de taille moyenne produit à pleine capacité :
le MK 18 Mod 2, le Littoral Battleship Sensing-Autonomous Undersea Vehicle (LBS-AUV) et les systèmes LBS-Razorback.
et les systèmes LBS-Razorback exploités par les escadrons de lutte contre les mines de la marine américaine, le bureau océanographique de la marine américaine et les forces sous-marines.

[SOURCE]

menu