Harry Cohen Tanugi

Ce nouveau dispositif permet aux patients atteints de paralysie de la parole de parler

Ils ont créé un neuroprosthèse (un type de dispositif BCI qui rétablit les fonctions perdues du système nerveux) qui analyse l'activité cérébrale d'un utilisateur souffrant de paralysie de la parole. L'appareil traduit ensuite les signaux cérébraux en lettres simples et épelle des phrases sur un écran. La lecture des phrases permet à quiconque de savoir ce que l'utilisateur veut dire.

Cette neuroprothèse basée sur l'orthographe est meilleure et plus rapide

Les personnes atteintes de paralysie de la parole peuvent désormais parler grâce à ce dispositif d'orthographe intelligent.

Illustration décrivant l'approche de la neuroprothèse basée sur l'orthographe.

Avant de comprendre comment l'actuel BCI fonctionneil faut savoir que ce n'est pas le seul type de neuroprothèse. Quelques BCI de communication se concentrent sur la main imaginée ou les mouvements du corps pour comprendre le message qu'un utilisateur veut transmettre.

Cependant, la BCI proposée présente certains avantages par rapport aux BCI existantes. Tout en l'expliquant, les auteurs écrivent dans l'article : "Bien que les mises en œuvre de cette approche (neuroprothèse basée sur les mouvements de la main) aient donné des résultats prometteurs, le décodage des tentatives naturelles de parler directement en parole ou en texte peut offrir un contrôle plus rapide et plus naturel d'une BCI de communication."

Se référant à une enquête de 2021 qui a porté sur 28 patients souffrant de troubles de la parole, les chercheurs affirment également que la neuroprothèse basée sur l'orthographe est une solution plus viable et préférable. méthode de communication que la neuroprothèse basée sur le mouvement de la main.

Le dispositif actuel est en fait un version améliorée d'un BCI développée précédemment par les chercheurs. Il pouvait former des phrases avec une limite de 50 mots, car le BCI ne disposait que d'un vocabulaire limité. Cependant, le nouveau BCI peut décoder l'activité cérébrale plus efficacement en traitant plus de 1000 mots.

[SOURCE]

menu