Harry Cohen Tanugi

SpaceX construit un moteur Raptor par jour avant le lancement du vaisseau spatial.

Aujourd'hui, Kirasich a fait le point sur le système de lancement entièrement réutilisable Starship de SpaceX, déclarant que l'entreprise spatiale privée construit un de ses moteurs Raptor de nouvelle génération chaque jour.

SpaceX construit "maintenant sept moteurs par semaine".

SpaceX vient de lancer son Falcon Heavy en orbite pour la première fois depuis plus de trois ans. Cette fusée utilise 27 moteurs Merlin et est la fusée opérationnelle la plus puissante du monde. Si tout se passe comme prévu, elle sera bientôt déchue de ce titre par Starship.

SpaceX va utiliser 33 moteurs Raptor pour alimenter le booster Super Heavy qui sert de premier étage au système de lancement Starship, tandis que six autres alimenteront l'étage supérieur. Pour la mission lunaire de la NASA, Starship devra rallumer les moteurs du premier étage pour lancer les astronautes sur la lune.

"SpaceX a avancé très rapidement en matière de développement", a expliqué M. Kirasich lors du conseil consultatif. "Nous les avons vus fabriquer ce qui était appelé Raptor 1.0. Ils ont depuis mis à jour le Raptor 2.0 qui, premièrement, augmente les performances et la poussée et, deuxièmement, réduit le nombre de pièces, réduisant ainsi le temps de fabrication et de test. Ils construisent ces choses très rapidement. Leur objectif était de construire sept moteurs par semaine, et ils l'ont atteint il y a environ un trimestre. Ils construisent donc maintenant sept moteurs par semaine".

Pour mettre en perspective cette impressionnante vitesse de fabrication, la NASA a attribué à la startup Aerojet Rocketdyne un contrat d'une valeur de 1,16 milliard de dollars en 2015 pour redémarrer la chaîne de production du moteur RS-25 destiné à... son système de lancement spatial (SLS). Le RS-25 produit environ 510 000 livres de poussée, ce qui est pratiquement la même chose que le moteur Raptor 2 de SpaceX. L'objectif d'Aerojet Rocketdyne, tel que défini dans les termes du contrat de la NASA, était de produire quatre moteurs RS-25 par an.

[SOURCE]

menu