Harry Cohen Tanugi

Des nanotransporteurs fabriqués à partir d'ADN peuvent aider à lutter contre le cancer et d'autres maladies

L'équipe a mis au point deux transporteurs à base d'ADN : l'un pour la quinine, un antipaludéen, et l'autre pour la doxorubicine, un médicament couramment utilisé pour traiter le cancer du sein et la leucémie.

Ils ont démontré que ces transporteurs artificiels pourraient être facilement programmés pour délivrer et maintenir toute concentration spécifique de médicament dans l'organisme. Une autre caractéristique intéressante de ces nanotransporteurs est qu'ils peuvent être utilisés comme réservoirs de médicaments pour minimiser la dose et peuvent être dirigés vers des parties spécifiques du corps, réduisant ainsi efficacement les effets secondaires des médicaments.

Réduction de la cardiotoxicité chez les souris traitées par nanotechnologie

Pour démontrer leur efficacité, les chercheurs ont réalisé des études in-vivo sur des souris. Ils ont montré que les nouveaux transporteur de médicament développé pour la doxorubicine pouvait maintenir le médicament dans le sang pendant 18 fois plus longtemps que les méthodes d'administration conventionnelles. Il a également empêché le médicament de s'infiltrer dans d'autres organes, comme le cœur et les poumons, et a permis aux souris de rester en meilleure santé, comme en témoigne leur prise de poids normale.

"Pour l'instant, nous avons démontré le principe de fonctionnement de ces nanotransporteurs pour deux médicaments différents. Mais grâce à la grande programmabilité des chimies de l'ADN et des protéines, on peut désormais concevoir ces transporteurs pour délivrer avec précision un large éventail de molécules thérapeutiques", a déclaré le professeur Alexis Vallée-Bélisle.

Des nanotransporteurs pour traiter les cancers du sang ?

L'équipe a l'intention de mener des études cliniques pour valider sa découverte. Comme le nanotransporteur de doxorubicine peut maintenir le médicament dans la circulation sanguine, il pourrait être idéal pour traiter les cancers du sang.

[SOURCE]

menu