Harry Cohen Tanugi

Pour la première fois, des scientifiques ont observé un virus hybride qui échappe au système immunitaire.

Coinfection avec la grippe A et le VRS

Dix à 30 % de toutes les infections virales respiratoires, qui sont fréquentes chez les enfants, sont causées par des coinfections. Bien que certaines recherches antérieures suggèrent que les co-infections n'affectent pas l'évolution de la maladie, d'autres ont rapporté une augmentation des cas de pneumonie virale. L'impact clinique des co-infections virales est donc encore inconnu.

Dans leur recherche en laboratoire sur des échantillons de cellules pulmonaires humaines, les chercheurs ont découvert que la co-infection avec la grippe A et le VRS pouvait conduire à l'émergence de deux nouvelles particules virales hybrides, avec le potentiel de contourner l'immunité. Ils ont également utilisé la microscopie à super-résolution, l'imagerie des cellules vivantes et la tomographie cryo-électronique (Cryo-ET) pour voir les particules virales hybrides qui contiennent des informations génétiques provenant à la fois de la grippe A et du VRS. Et en utilisant le mécanisme d'entrée du virus VRS, l'une des particules du virus hybride a réussi à infecter de nouvelles cellules avec le virus de la grippe A et leur a permis d'échapper à la réponse immunitaire.

Les chercheurs pensent que ces nouvelles découvertes donnent un aperçu d'interactions jusqu'alors inconnues entre les virus respiratoires. Ces interactions pourraient aider les scientifiques à comprendre pourquoi certains patients co-infectés par plus d'un virus présentent des effets plus graves et nécessitent des soins médicaux plus complexes.

"Il s'agit d'une découverte inattendue mais très intéressante qui remet en question ce que nous savons sur la façon dont les particules virales se forment dans une cellule. Les prochaines étapes consistent à déterminer si des particules hybrides sont formées chez les patients atteints de coinfections et à identifier les combinaisons de virus qui peuvent générer des particules hybrides, bien que notre hypothèse de travail soit que seuls quelques virus respiratoires forment des virus hybrides", a déclaré le professeur Pablo Murcia du Centre de recherche sur les virus du MRC et de l'Université de Glasgow.

[SOURCE]

menu