Harry Cohen Tanugi

Un nouveau modèle mathématique de la maladie d'Alzheimer a été mis au point

L'étude a été publiée dans la revue Frontiers in Molecular Neuroscience.

La maladie

La maladie d'Alzheimer est le type de démence le plus courant. Elle touche 50 millions de personnes dans le monde. Le nombre de personnes touchées par cette maladie devrait tripler en moins de 30 ans. Ses effets sur le cerveau peuvent être dévastateurs.

Rien qu'aux États-Unis, près de 6 millions d'Américains vivent avec la maladie d'Alzheimer, selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC). L'âge est le facteur le plus important dans la maladie d'Alzheimer, mais les antécédents familiaux ont également un impact sur le développement de la maladie. C'est aussi une maladie mortelleLa maladie d'Alzheimer, ou une autre forme de démence, tue une personne âgée sur trois.

L'étude

Les chercheurs ont découvert une classe majeure de protéines toxiques impliquées dans la maladie d'Alzheimer, connues sous le nom d'amyloïdes. Ces protéines se condensent en objets qui ressemblent à des gouttelettes d'eau. Elles forment ensuite des amas qui affectent le fonctionnement normal du cerveau.

Les protéines amyloïdes contaminées se regroupent environ 10 à 15 ans avant l'apparition des premiers symptômes, mais auparavant, la découverte de la manière dont le composé agissait était incertaine.

L'équipe de recherche a observé deux variations de la protéine amyloïde, toutes deux largement présentes dans la maladie d'Alzheimer. Ils ont remarqué que les protéines formaient initialement des gouttelettes avant de former des amas contenant la forme la plus longue et la plus toxique de la protéine.

[SOURCE]

menu