Harry Cohen Tanugi

Des explorateurs découvrent l'USS Samuel B. Roberts, l'épave la plus profonde jamais découverte

Des explorateurs ont découvert une Destroyer de la marine américaine qui a affronté avec succès une flotte japonaise supérieure dans la plus grande bataille navale de la Seconde Guerre mondiale aux Philippines. Cet événement marque l'épave la plus profonde jamais découverte, selon un article par le BBC publié le vendredi.

Le navire s'appelle l'USS Samuel B. Roberts, et il a été retrouvé relativement intact, bien qu'il ait été brisé en deux morceaux.

Un navire célèbre avec une histoire héroïque

"C'était un honneur extraordinaire de localiser ce navire incroyablement célèbre et, ce faisant, d'avoir la chance de raconter son histoire d'héroïsme et de devoir à ceux qui ne connaissent peut-être pas le sacrifice du navire et de son équipage", a déclaré dans un communiqué l'explorateur américain Victor Vescovo, fondateur de Caladan Oceanic Expeditions, basé à Dallas, et ancien commandant de la marine.

Le navire a été repéré à une profondeur de 6 985 mètres (22 916 pieds), soit 426 mètres (1 400 pieds) de plus que l'USS Johnston, l'épave la plus profonde découverte l'année dernière dans les mers des Philippines.

Le Sammy B. est surtout connu pour le rôle qu'il a joué dans la bataille de Samar, la phase finale de la bataille du golfe de Leyte en octobre 1944. Lors de cet événement, la marine impériale japonaise a subi sa plus grande perte de navires et n'a pas réussi à déloger les forces américaines de Leyte, qu'elles avaient envahi auparavant dans le cadre de la libération des Philippines.

On pense que le destroyer a mis hors d'état de nuire un croiseur lourd japonais à l'aide d'une torpille et a considérablement endommagé un autre avant d'être touché de plein fouet par le cuirassé de tête Yamato. Le navire a ensuite coulé, tuant 89 des 224 membres d'équipage.

Vescovo a dit au BBC que l'épave du navire raconte son histoire héroïque.

"Nous aimons dire que l'acier ne ment pas et que les épaves de ces navires sont les derniers témoins des batailles qu'ils ont menées", a-t-il déclaré.

"Le Sammy B a engagé les croiseurs lourds japonais à bout portant et a tiré si rapidement qu'il a épuisé ses munitions ; il en était réduit à tirer des obus fumigènes et des cartouches éclairantes juste pour essayer d'allumer des feux sur les navires japonais, et il a continué à tirer. C'était un acte d'héroïsme extraordinaire. Ces hommes - des deux côtés - se battaient jusqu'à la mort."

Découvrir d'autres navires

Maintenant, les explorateurs posent leurs yeux sur des navires qui pourrait être enterré encore plus profondément que le Sammy B.

"Il y a deux autres navires américains qui n'ont pas encore été retrouvés - l'USS Gambier Bay (porte-avions d'escorte) et l'USS Hoel (destroyer)", a déclaré à la BBC Kelvin Murray d'EYOS, la société qui a organisé et dirigé l'expédition de Vescovo.

"Nous avons des documents historiques relatifs aux endroits où ils ont pu couler. Nous avons cherché le Gambier Bay, mais c'est un travail de détective, et ce genre d'opérations en eaux profondes n'a jamais été mené auparavant. Je ne veux pas utiliser l'expression "une aiguille dans une botte de foin", car il y a encore beaucoup de recherches à faire pour réduire cette botte de foin. Mais il y a toujours une part de chance dans tout cela".

[SOURCE]

menu