Harry Cohen Tanugi

Le dispositif flottant d'énergie houlomotrice le plus puissant du monde va être testé en Écosse.

Le nouveau projet de 19,6 millions d'euros (19,2 millions de dollars), appelé WEDUSEA, est cofinancé par le programme Horizon Europe de l'UE et par Innovate UK, et il vise à permettre une commercialisation de masse viable de la technologie de l'énergie houlomotrice, comme l'indique le rapport de la Commission européenne. un communiqué de presse.

"Le dispositif flottant d'énergie houlomotrice le plus grand au monde".

Ocean Energy affirme que son OE35 est le dispositif d'énergie houlomotrice flottante de plus grande capacité au monde. La machine flotte à la surface de l'océan et utilise une poche d'air piégée pour générer de l'électricité.

La partie inférieure de l'OE35 est ouverte aux vagues. Lorsque les vagues passent par cette ouverture immergée, elles oscillent et entraînent l'air emprisonné à travers une turbine. L'énergie produite peut alors être exportée de l'OE35 vers le réseau.

"Les mesures innovantes prises dans le cadre de ce programme visent à améliorer l'efficacité, la fiabilité, l'évolutivité et la durabilité de la technologie de l'énergie houlomotrice et à réduire le coût nivelé de l'électricité de cette technologie de plus de 30 %", a déclaré Myles Heward, chef de projet au Centre européen des énergies marines, ajoutant que "cela contribuera à dérisquer les investissements dans l'énergie houlomotrice."

L'énergie des vagues est nécessaire pour améliorer la sécurité énergétique

Conformément à l'accord du projet WEDUSEA, Ocean Energy fera la démonstration d'un convertisseur d'énergie houlomotrice flottant OE35 de 1 MW connecté au réseau sur le site d'essai du Centre européen des énergies marines à Orkney, en Écosse. Le projet comprendra trois phases de test distinctes au cours des quatre prochaines années.

"Nous attendons de WEDUSEAm qu'il porte l'énergie des vagues au-delà de l'état de l'art grâce à la collaboration de partenaires au parcours pluridisciplinaire et qu'il contribue au déploiement de réseaux de dispositifs fiables d'énergie des vagues pour atteindre l'objectif de 1GW pour 2030 tel que présenté dans notre stratégie pour les énergies renouvelables en mer", a expliqué Matthijs Soede de la Commission européenne.



[SOURCE]

menu