Harry Cohen Tanugi

Un petit implant sans fil pourrait aider à tuer des tumeurs cérébrales mortelles

L'implant en question est activé à distance et chauffe les nanoparticules injectées dans la tumeur pour commencer à tuer les cellules cancéreuses.

La recherche a été publiée dans Nature Nanotechnology en août.

Les chercheurs ont traité des souris atteintes de tumeurs cérébrales pendant 15 minutes par jour pendant plus de 15 jours, et ont enregistré une augmentation significative des temps de survie.

"Les nanoparticules nous aident à cibler le traitement uniquement sur la tumeur, de sorte que les effets secondaires seront relativement moindres par rapport à la chimiothérapie et à la radiothérapie", a déclaré Hamed Arami, Ph.D., co-auteur principal de l'article.

Les traitements photothermiques, qui utilisent la lumière pour chauffer des nanoparticules tout en combattant les tumeurs cérébrales, ne sont pas nouveaux ; toutefois, ils ne peuvent être appliqués que pendant les interventions chirurgicales, lorsque la tumeur est exposée à la source lumineuse.

Le regretté Sam Gambhir, MD, ancien président du département de radiologie de l'université de Stanford et pionnier de l'imagerie moléculaire, a contacté Ada Poon, Ph.D., professeur associé d'ingénierie électrique à l'université de Stanford, afin de trouver une nouvelle méthode pour combattre les tumeurs cérébrales sans exposer le cerveau.

"Lorsque j'ai reçu le courriel de Sam, j'ai vu que ce qu'il voulait faire correspondait vraiment à ce sur quoi notre laboratoire se concentre, à savoir l'utilisation de l'électronique pour traiter les maladies", a déclaré Mme Poon.

[SOURCE]

menu