Harry Cohen Tanugi

Des chercheurs de Yale créent un nouveau robot tortue amphibie aux membres changeant de forme

"Nos résultats montrent que la morphogenèse adaptative peut améliorer l'efficacité des robots qui se déplacent dans de multiples environnements", a déclaré Mme Kramer-Bottiglio.

Quelle est l'utilité d'un tel robot ?

Il existe de nombreuses utilisations potentielles du robot amphibie inspiré des tortues et des tortues terrestres.

Les applications sur lesquelles le laboratoire de Kramer-Bottiglio s'est concentré comprennent l'aquaculture, l'assistance aux plongeurs et la surveillance des écosystèmes côtiers.

Le robot aidera également les chercheurs dans leur étude de la mécanique de la mobilité dans diverses zones de transition environnementale ainsi que dans la difficile zone de surf, où les vagues, les courants et la turbidité constituent des défis uniques pour les systèmes robotiques.

Robert Baines, Sree Kalyan Patiballa, Joran Booth, Luis Ramirez, Thomas Sipple et Andonny Garcia sont les autres auteurs de l'article de l'université de Yale. Et Frank Fish de l'Université de West Chester.

L'étude a été publiée pour la première fois dans Nature le mercredi.

Résumé de l'étude :

La prolifération actuelle des robots mobiles s'étend de la surveillance écologique, de la gestion d'entrepôt et de l'exploration d'environnements extrêmes jusqu'au domicile d'un consommateur individuel. Cette frontière d'applications en expansion exige des robots qu'ils traversent de multiples environnements, un défi de taille que les stratégies traditionnelles de conception de robots n'ont pas réussi à relever. Par exemple, la conception biomimétique - qui consiste à copier la morphologie, le mécanisme de propulsion et la démarche d'un animal - constitue une approche, mais elle perd les avantages des matériaux et mécanismes techniques qui peuvent être exploités pour dépasser les performances des animaux. D'autres approches ajoutent au même corps de robot un mécanisme de propulsion unique pour chaque environnement, ce qui peut donner lieu à des conceptions inefficaces sur le plan énergétique. Dans l'ensemble, les stratégies prédominantes de conception de robots favorisent les structures et les comportements immuables, ce qui se traduit par des systèmes incapables de se spécialiser dans différents environnements. Ici, pour réaliser une locomotion spécialisée multi-environnementale à travers les zones de transition terrestres, aquatiques et intermédiaires, nous avons mis en œuvre la " morphogenèse adaptative ", une stratégie de conception dans laquelle la morphologie et les comportements adaptatifs des robots sont réalisés par des systèmes structurels et d'actionnement unifiés. En nous inspirant des tortues terrestres et aquatiques, nous avons construit un robot qui fusionne des composants rigides traditionnels et des matériaux souples pour augmenter radicalement la forme de ses membres et modifier sa démarche pour une locomotion multi-environnementale. L'interaction entre la démarche, la forme des membres et le milieu environnemental a révélé des paramètres vitaux qui régissent le coût de transport du robot. Les résultats attestent que la morphogenèse adaptative est une méthode puissante pour améliorer l'efficacité des robots mobiles confrontés à des environnements non structurés et changeants.

[SOURCE]

menu