Harry Cohen Tanugi

Trois robots sous-marins surveillent l'impact environnemental du Nord Stream

Trois robots sous-marins surveillent l'impact environnemental de Nord Stream

Les robots sous-marins enregistrent les données du fond de la mer à la surface sans interruption.

En outre, l'un des trois robots supplémentaires qui ont été lâchés dans la mer la semaine dernière a été équipé d'un capteur spécial afin de pouvoir mesurer l'évolution de la teneur en méthane au cours des 15 prochaines semaines.

"L'expédition de la semaine dernière a fourni des données précieuses et un instantané de l'état de l'océan immédiatement après la fuite. Avec les nouveaux robots en place, nous recevons des rapports continus sur l'état de l'eau à proximité des fuites du gazoduc Nord Stream. Ils sont déployés uniquement dans ce but", a ajouté M. Queste.

"L'intérêt est que nous obtenons des mesures de l'eau sur une longue période et sur une plus grande surface. Nous pouvons voir combien de temps il faut pour que le méthane disparaisse et comment le milieu aquatique réagit dans le temps. La réaction de la mer est souvent retardée. Il faut parfois plusieurs jours ou semaines avant de constater un changement."

Comment l'eau est affectée par la fuite

Les chercheurs recueillent des données importantes grâce aux robots sous-marins qui sont généralement déployés pour mesurer la salinité, la température, la teneur en oxygène et la quantité de chlorophylle. Ces informations complètent le tableau de l'état de l'eau de la mer Baltique après la fuite de gaz.

[SOURCE]

menu