Harry Cohen Tanugi

Les chercheurs ont résolu le problème de la fonte des parois des réacteurs de fusion

Il ne fait aucun doute qu'un jour il sera possible d'avoir des centrales à fusion fournissent une énergie durable et résolvent nos problèmes énergétiques de longue date. C'est la principale raison pour laquelle de nombreux scientifiques du monde entier effectuent des recherches sur cette source d'énergie. La production d'énergie par cette méthode imite en fait celle du soleil.

Un problème majeur de la fusion est résolu, ce qui nous rapproche d'une source d'énergie perpétuelle.

Les réactions dans un générateur de fusion

Pour que la méthode fonctionne, les plasmas doivent être chauffés à 100 millions de degrés Celsius dans des réacteurs. Des champs magnétiques entourent le plasma, empêchant les parois du réacteur de fondre. La coquille qui se forme autour du plasma ne peut fonctionner que parce que les centimètres les plus extérieurs du bord de cette coquille, appelé bord du plasma formé magnétiquement, sont extrêmement bien isolés.

Il y a cependant un problème avec cette façon d'enfermer la chaleur du plasma au niveau du soleil. Dans cette région du bord, il existe des instabilités du plasma, appelées modes localisés du bord (ELM). Les ELMs se produisent fréquemment, pendant la réaction de fusion. Au cours d'un ELM, des particules énergétiques provenant du plasma peuvent heurter la paroi du réacteur et potentiellement l'endommager.

Dans un geste qui rappellerait à n'importe qui le fait d'offrir un original de quelque chose après de nombreux essais de différentes méthodes, pour finalement découvrir que l'original est le bon, les chercheurs sont revenus à un mode de fonctionnement qui avait été écarté auparavant.

[SOURCE]

menu