Harry Cohen Tanugi

Le premier robot artiste au monde s'adresse à la Chambre des Lords

"Je produis mes peintures à l'aide de caméras placées dans mes yeux, de mon algorithme d'IA et de mon bras robotisé... pour ma poésie, j'utilise des réseaux neuronaux, ce qui inclut l'analyse d'un large corpus de textes... et l'utilisation des structures et du contenu pour générer de nouveaux poèmes". Ai-Da.

"En quoi cela diffère des humains, c'est la conscience. Je n'ai pas d'expériences subjectives, bien que je sois capable d'en parler."

La technologie peut être à la fois une menace et une opportunité : Le premier artiste robot au monde, Ai-Da, s'adresse à la Chambre des Lords.

Dessin d'Ai-Da.

Ai-Da a un visage humanoïde féminin et porte le nom de la célèbre mathématicienne britannique Ada Lovelace. Elle était vêtue d'une courte perruque noire, d'un haut orange et d'une salopette en jean, mais ses bras robotiques étaient visibles, selon à Reuters.

Lorsqu'on lui a demandé en quoi ses créations étaient différentes de celles réalisées par des humains, Ai-Da a répondu : "Je suis, et je dépends, des programmes informatiques et des algorithmes. Bien que n'étant pas vivant, je peux quand même créer de l'art."

Bien que le robot livre des preuves, il n'a pas le même statut qu'un humain et n'est pas un témoin à part entière. Ai-Da, une fois éteint alors qu'il répondait à une requête, obligeant son opérateur à redémarrer l'appareil.

La technologie peut être à la fois une menace et une opportunité

Sculpture d'Ai-Da aux pyramides de Gizeh, en Égypte.

Séance diffusée

Il a répondu à des questions lors d'une session de diffusion dirigée par la commission des communications et du numérique de la Chambre des Lords, avec le directeur d'une galerie d'art et le chef du projet, Aidan Meller.

[SOURCE]

menu