Harry Cohen Tanugi

Un nouveau matériau en forme de nid d'abeille pourrait nous aider à développer des produits quantiques

Le nid d'abeille en question est cependant très différent de ces matériaux : le CMR ne se produit que lorsque les conditions évitent ce même type de polarisation magnétique. Le changement des propriétés électriques est également beaucoup plus extrême que ce que l'on peut observer dans tout autre matériau CMR connu, a ajouté Cao.

"Il faut violer toutes les conditions conventionnelles pour obtenir ce changement", a déclaré M. Cao.

Des électrons chaotiques

Cao et son équipe, dont les étudiants diplômés de CU Boulder Yu Zhang, Yifei Ni et Hengdi Zhao, ont voulu en découvrir la raison et se sont lancés.

Avec le co-auteur Itamar Kimchi de l'Institut de technologie de Géorgie, ils ont trouvé le concept des courants de boucle. L'hypothèse de l'équipe stipule que de nombreux électrons se déplacent constamment à l'intérieur de leurs nids d'abeilles, traçant les limites de chaque octaèdre.

Ces courants en boucle restent généralement chaotiques ou circulent à la fois dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens inverse en l'absence de champ magnétique. Ils ressemblent à des voitures circulant simultanément sur deux voies d'un rond-point.

Ce désordre peut provoquer un chaos pour les électrons qui se déplacent dans le matériau, a expliqué M. Cao, ce qui augmente la résistance et fait du nid d'abeille un isolant.

"Les courants de boucle internes circulant le long des bords des octaèdres sont extraordinairement sensibles aux courants externes", a déclaré Cao.

"Lorsqu'un courant électrique externe dépasse un seuil critique, il perturbe et finit par "fondre" les courants de boucle, ce qui conduit à un état électronique différent."

[SOURCE]

menu