Harry Cohen Tanugi

Boston Dynamics et cinq autres fabricants de robots s'engagent à ne pas militariser leurs robots

Ils ont ajouté que leurs robots pourraient apporter de grands avantages à la société en tant que collaborateurs dans l'industrie et compagnons dans les foyers, mais ont mis en garde contre la possibilité d'une utilisation néfaste de cette technologie par des actos mal intentionnés.

"Comme toute nouvelle technologie offrant de nouvelles capacités, l'émergence de robots mobiles avancés offre la possibilité d'une mauvaise utilisation. Des personnes indignes de confiance pourraient les utiliser pour porter atteinte aux droits civils ou pour menacer, blesser ou intimider d'autres personnes. L'armement est un domaine particulièrement préoccupant. Nous pensons que l'ajout d'armes à des robots commandés à distance ou de manière autonome, largement accessibles au public et capables de se rendre dans des endroits auparavant inaccessibles où les gens vivent et travaillent, soulève de nouveaux risques de préjudice et de graves problèmes éthiques", ont-ils expliqué.

Boston Dynamics et cinq autres fabricants de robots s'engagent à ne pas militariser leurs robots

Les robots sont utilisés dans de nombreux contextes.

Ils ont ensuite poursuivi en disant que les applications militaires de ces robots nouvellement capables porteront atteinte à la confiance du public pour ces raisons et, en outre, ils ne soutiennent pas l'armement de leurs robots polyvalents à mobilité avancée. Ils ont ajouté qu'en raison d'un certain nombre de personnes qui ont visiblement rendu publics leurs efforts improvisés pour armer les robots disponibles dans le commerce, ils ont ressenti l'urgence de s'exprimer maintenant et de s'engager à sécuriser leurs robots.

"Nous nous engageons à ne pas militariser nos robots polyvalents à mobilité avancée ou les logiciels que nous développons et qui permettent une robotique avancée, et nous n'aiderons pas les autres à le faire. Dans la mesure du possible, nous examinerons attentivement les applications prévues par nos clients afin d'éviter une potentielle militarisation. Nous nous engageons également à explorer le développement de caractéristiques technologiques qui pourraient atténuer ou réduire ces risques", ajoutent les entreprises.

[SOURCE]

menu