Harry Cohen Tanugi

Les données de Chandra sur les rayons X mettent en évidence des objets jusqu'alors invisibles dans les images de James Webb.

A Communiqué de presse de la NASA explique que James Webb "est conçu pour fonctionner de concert avec les nombreux autres télescopes de la NASA ainsi qu'avec les installations tant dans l'espace qu'au sol".

Les données Chandra mettent en évidence des détails inédits dans les images de James Webb

En combinant les données de Chandra sur les rayons X avec les données infrarouges de James Webb, la NASA affirme avoir montré "comment la puissance de n'importe lequel de ces télescopes ne peut qu'être renforcée lorsqu'il est associé à d'autres".

Les données de Chandra proviennent d'images antérieures prises dans les mêmes régions du ciel, ces données étant ensuite ajoutées à celles de James Webb pour créer des images composites. Les nouvelles données ont permis de découvrir des informations inédites cachées dans les images de James Webb.

Dans le toute première image scientifique de James Webb de SMACS 0723, par exemple, les données Chandra (en bleu) révèlent un gaz dont la température atteint des dizaines de millions de degrés, avec une masse totale d'environ 100 trillions de fois celle de notre Soleil.

Les astronomes ont utilisé les données Chandra pour éclairer d'un jour nouveau les images de James Webb.

L'image actualisée de SMACS 0723 révèle de nouveaux détails en bleu.

Pour l'image de la nébuleuse de la Carène, pendant ce temps, la NASA indique que " l'émission diffuse de rayons X dans la moitié supérieure de l'image provient probablement du gaz chaud des trois étoiles les plus chaudes et les plus massives de l'amas d'étoiles. Elles sont toutes en dehors du champ de vision de l'image Webb".

[SOURCE]

menu