Harry Cohen Tanugi

Wisk Aero veut être le premier taxi aérien autonome certifié par la FAA.

L'eVTOL a une autonomie par charge de 144 km avec des réserves. En ce qui concerne les performances, il est censé pouvoir voler à 120 nœuds (138 mph/222 kph) entre 762 et 1 220 m au-dessus du niveau de la mer.

Avec une envergure de 15 mètres, il est équipé de 12 hélices pour le décollage, la rangée avant s'inclinant pour la propulsion en vol horizontal. Les hélices arrière à quatre pales s'abaissent et se bloquent en croisière pour réduire la traînée, tandis que les hélices avant transitoires à cinq pales sont plus grandes qu'auparavant. Les ailes et les bômes ont également été surélevées au-dessus de la cabine des passagers pour une sécurité accrue et une réduction du bruit dans la cabine.

"En 2010, nous nous sommes mis en tête de trouver un moyen d'éviter le trafic et d'arriver plus rapidement à destination", a déclaré le ministre de l'Intérieur. Gary Gysin, PDG de Wisk. "Cette inspiration s'est transformée en une mission visant à offrir à tous des vols sûrs et quotidiens. Notre avion de 6e génération est l'aboutissement d'années de travail acharné de la part de notre équipe leader du secteur, des enseignements tirés de nos précédentes générations d'avions, de l'engagement de nos investisseurs et de l'évolution et des progrès de la technologie."

Deux titans de l'industrie de l'aviation, La société Boeinget Kitty Hawk Corporation soutiennent Wisk. De plus, grâce à son alliance stratégique avec Boeing, Wisk bénéficie d'un avantage concurrentiel grâce à l'expérience de plus de 100 ans de Boeing en matière de développement, de production de masse et de certification d'avions.

Wisk prévoit d'entrer sur le marché avec le design de sixième génération, le premier taxi aérien autonome eVTOL transportant des passagers à être soumis à une certification de type FAA. Wisk affirme également que le design de sixième génération a été construit pour dépasser les normes de sécurité aérienne.

[SOURCE]

menu