Harry Cohen Tanugi

La Chine teste des voitures à sustentation magnétique qui se déplacent à 230 km/h tout en flottant à 35 mm au-dessus de la route.

Les deux tests ont été supervisés par les autorités provinciales chargées des transports et avaient pour but d'étudier la conception des routes et les mesures de sécurité pour la conduite pratique à grande vitesse.

La voiture maglev a été modifiée à partir d'un véhicule conventionnel dans le cadre d'un projet développé par l'université Southwest Jiaotong de Chengdu. L'installation de réseaux d'aimants permanents pour la lévitation fait partie des modifications apportées au véhicule.

En outre, la route a été posée avec un puissant rail conducteur qui a permis à la voiture de léviter. Deng Zigang, professeur à l'université, a déclaré qu'il espérait que cette technologie pourrait contribuer à réduire la consommation d'énergie et à augmenter l'autonomie des voitures.

La Chine pourrait même créer une voie réservée aux voitures à sustentation magnétique, ce qui permettrait d'améliorer encore le trafic.

La nation semble être le leader en matière de technologie maglev - introduisant tous les types de trains maglev. En 2018, elle a été rapporté que le pays testait un train super maglev qui devait pouvoir atteindre une vitesse de 1 000 kilomètres par heure.

Puis, en juin 2021, le pays a présenté un nouveau train maglev sur une piste d'essai de 165 mètres. Enfin, en juillet 2021, la Chine a dévoilé un train maglev conçu pour atteindre une vitesse maximale de 600 kilomètres par heure, ce qui en fait le véhicule terrestre le plus rapide de l'époque.

Et ce n'est pas tout. En août dernier, la nation a inauguré la première ligne Maglev suspendue au monde. construite avec des aimants permanents. À l'époque, les ingénieurs de ce nouveau développement se sont vantés de pouvoir maintenir un "train du ciel" à flot pour toujours, même sans alimentation électrique.

[SOURCE]

menu