Harry Cohen Tanugi

L'énergie solaire peut être produite la nuit en déployant des miroirs dans l'espace

Nowack explique ensuite que "le télescope spatial James Webb prend la lumière d'une très petite étoile très lointaine et agrandit cette image. Je fais exactement le contraire. Ce sont exactement les mêmes miroirs, vous les tournez juste dans l'autre sens." Cependant, un réflecteur solaire James Webb exactement opposé nécessiterait la construction d'un miroir parabolique d'un kilomètre et demi de large.

Maintenir une forme parfaite dans un miroir de cette taille pourrait être délicat. Ainsi, au lieu de créer un seul grand miroir, Nowack a conçu une structure comprenant plusieurs miroirs paraboliques et des tuiles collimatrices. Il pense que le conception est efficace, économique et évolutive.

Alors qu'attendons-nous ?

Cet ingénieur de 26 ans prévoit de produire de l'énergie solaire la nuit grâce à des miroirs spatiaux.

Une ferme solaire.

Nowack collecte actuellement des fonds afin de pouvoir installer ses tuiles collimatrices sur l'ISS. Il a également l'intention de lancer des satellites équipés de la même technologie à l'avenir. "Une fois que nous en serons à ce stade, nous saurons à quel point la fabrication est bon marché, combien coûte l'installation, les coûts fixes, les coûts d'exploitation. Nous aurons alors une meilleure idée de la façon dont cette technologie se compare aux centrales à combustible fossile. Rendre cette technologie moins chère que tout le reste, voilà le défi", a déclaré Nowack à Vice.

La technologie des réflecteurs solaires dans l'espace présente également de nombreux défis. Par exemple, des quantités incontrôlées de lumière redirigée pourraient nuire aux plantes, aux animaux et aux insectes. Les réflecteurs nécessitent une grande surface d'implantation dans l'espace. En outre, si l'ensemble de l'installation doit être transporté dans l'espace vers un nouvel emplacement, le coût de ces opérations est énorme.

[SOURCE]

menu