Harry Cohen Tanugi

La marine américaine affirme que toutes les vidéos d'OVNI sont classifiées et ne peuvent être diffusées.

Bien qu'il soit étrange que le NAVAIR ait en sa possession les trois mêmes vidéos que celles qui ont été divulguées plus tôt, The Black Vault a persisté et a cherché à obtenir des informations similaires auprès d'autres bureaux de la marine pendant qu'il attendait les réponses du NAVAIR.

Une demande envoyée à l'Office of Naval Intelligence (ONI), le foyer supposé de la Task Force UAP, en février 2021, a reçu une réponse après 17 mois pour indiquer que toute vidéo de cette nature serait disponible auprès de l'Office of the Chief of Naval Operations (N2/N6).

Donc en juillet 2022, La Voûte Noire a déposé une autre demande en vertu de la loi sur la liberté d'information, qui a été rejetée au motif que les "vidéos contiennent des informations sensibles relatives aux phénomènes aériens non identifiés (UAP) et sont classifiées et exemptées de divulgation dans leur intégralité".

De plus, la lettre de réponse ajoute : " La publication de ces informations nuira à la sécurité nationale, car elles peuvent fournir à des adversaires des informations précieuses sur les opérations, les vulnérabilités et/ou les capacités du département de la défense et de la marine. Aucune partie des vidéos ne peut être isolée pour être divulguée".

Sentant qu'une telle réponse serait contestée, la lettre explique également les circonstances dans lesquelles les trois vidéos ont été officiellement publiées auparavant. "Si trois vidéos de l'UAP ont été diffusées dans le passé, les faits spécifiques à ces trois vidéos sont uniques dans la mesure où ces vidéos ont été initialement diffusées par des canaux non officiels avant d'être diffusées officiellement", indique la lettre. "Ces événements ont été largement discutés dans le domaine public ; en fait, les principaux organes de presse ont réalisé des émissions spéciales sur ces événements. Compte tenu de la quantité d'informations dans le domaine public concernant ces rencontres, il était possible de diffuser les fichiers sans porter davantage atteinte à la sécurité nationale". The Black Vault a déclaré dans son rapport.

[SOURCE]

menu