Harry Cohen Tanugi

Cette nouvelle technologie détectant les mines terrestres mortelles avec une précision de 92 % pourrait aider l'Ukraine

Des millions de mines et de munitions actives sont disséminées dans des dizaines de pays. Baur et ses collègues espèrent mettre leur système de détection par drone à la disposition des organisations de déminage du monde entier afin de contribuer aux efforts visant à sécuriser les pays en situation de post-conflit.

Cette technologie peut-elle être utile en Ukraine ?

Jeudi, les États-Unis ont annoncé 89 millions de dollars pour aider Ukraine pour le déminage.

Environ 13 %, soit 160 000 kilomètres carrés du territoire ukrainien, pourraient être "contaminés" par des mines terrestres et autres munitions non explosées, soit une superficie équivalente à celle de la Virginie, du Maryland et du Connecticut réunis, selon des responsables du gouvernement ukrainien.

"Le réseau neuronal détecte les mines terrestres à partir des données que vous lui fournissez. Nous lui donnons donc des données variées et beaucoup, beaucoup de données étiquetées. C'est pourquoi nous sommes ici pour collecter de nombreuses données du monde réel", a déclaré Steinberg.

"L'apprentissage automatique fonctionne toujours mieux avec des données du monde réel. Nous disposons d'un algorithme capable de détecter la mine terrestre en plastique PFM-1 (mine papillon) qui est actuellement utilisée et déployée en Ukraine", a-t-il ajouté.

Des preuves suggèrent que la Russie déploie toujours les mines PFM-1. mêmes mines en Ukraine.

[SOURCE]

menu