Harry Cohen Tanugi

Comment les pères hippocampes utilisent leur corps et leur comportement uniques pour donner naissance.

Ce que nous avons trouvé

D'abord, nous avons exposé des morceaux de poche d'hippocampe à l'isotocine. Alors que l'isotocine a provoqué la contraction de nos tissus de contrôle (intestin), étonnamment cette hormone n'a produit aucune contraction dans la poche de ponte.

Ce résultat nous a conduit à nous interroger sur l'anatomie de la poche. Lorsque nous avons examiné la poche au microscope, nous avons constaté qu'elle ne contenait que de petits faisceaux épars de muscles lisses, bien moins que l'utérus des mammifères femelles. Cela explique pourquoi la poche ne s'est pas contractée lors de nos expériences.

En utilisant des techniques d'imagerie 3D combinées à la microscopie, nous avons ensuite comparé la structure corporelle des hippocampes à ventre plat mâles et femelles.

Chez les mâles, nous avons trouvé trois os positionnés près de l'ouverture de la poche, associés à de grands muscles squelettiques. Ces types d'os et de muscles contrôlent la nageoire anale chez d'autres espèces de poissons. Chez les hippocampes, la nageoire anale est minuscule et n'a que peu ou pas de fonction dans la nage.

Ainsi, les grands muscles associés à la minuscule nageoire de l'hippocampe sont surprenants. Les muscles et les os de la nageoire anale sont beaucoup plus grands chez les hippocampes mâles que chez les femelles, et leur orientation suggère qu'ils pourraient contrôler l'ouverture de la poche.

Le comportement de parade nuptiale de l'hippocampe fournit un indice.

La parade nuptiale de l'hippocampe est un processus élaboré. Les mâles ouvrent et remplissent leur poche d'eau en se penchant vers l'avant et en contractant leur corps pour faire entrer l'eau dans la poche, avant de "danser" avec la femelle.

De même, pendant le travail, les hippocampes mâles courbent leur corps vers la queue, en appuyant puis en relâchant. Ce comportement de "pression" est accompagné d'une brève ouverture de la poche, avec une série de secousses de tout le corps. Ce mouvement combiné à l'ouverture de la poche permet à l'eau de mer de s'écouler à travers la poche.

Les secousses et les pressions continuent, l'ouverture de la poche s'agrandit progressivement et des groupes de bébés hippocampes sont éjectés à chaque mouvement. Plusieurs centaines de bébés sont éjectés en peu de temps.

[SOURCE]

menu