Harry Cohen Tanugi

Les humains génèrent leur propre champ d'oxydation dans les espaces intérieurs

La découverte d'un champ d'oxydation autour de l'homme montre pour la première fois que le corps humain est également crée des radicaux OH.

Dans cette étude, les chercheurs ont demandé à trois groupes de quatre adultes de s'asseoir dans une chambre en acier inoxydable à température contrôlée. De l'ozone a été ajouté à l'entrée d'air de la chambre en quantité non nocive pour l'homme mais représentative de niveaux intérieurs plus élevés. L'équipe a déterminé les valeurs d'OH avant et pendant le séjour des volontaires, avec et sans ozone.

Les résultats ont montré que les OH étaient présents, abondants, et se formant autour des êtres humains.

Selon l'étude, les champs d'oxydation sont générés lorsque l'ozone réagit aux huiles et aux graisses de notre peau - en particulier le squalène, un composé triterpénique insaturé qui constitue environ 10 % de l'huile de poisson. lipides qui protègent la peau et la maintiennent souple.

"La découverte que nous, les humains, ne sommes pas seulement une source de produits chimiques réactifs, mais que nous sommes également capables de transformer nous-mêmes ces produits chimiques nous a beaucoup surpris", déclare Nora Zannoni, premier auteur de l'étude et chimiste à l'Institut des sciences atmosphériques et du climat en Italie.

Les niveaux que les scientifiques ont trouvés étaient même comparables aux niveaux de concentration de OH en journée à l'extérieur.

"La force et la forme du champ d'oxydation sont déterminées par la quantité d'ozone présente, l'endroit où il s'infiltre et la configuration de la ventilation de l'espace intérieur", explique M. Zannoni.

[SOURCE]

menu