Harry Cohen Tanugi

Les scientifiques ont identifié le plus ancien mammifère connu grâce à ses dents.

Le Dr Martha Richter, associée scientifique du musée et auteur principal de l'article, a déclaré : "Des études comparatives avec des dentitions de mammifères récents et des modes de remplacement des dents suggèrent qu'il s'agissait d'un animal placentaire à la durée de vie relativement courte. Daté de 225,42 millions d'années, c'est le plus ancien mammifère connu dans le registre fossile, contribuant à notre compréhension du paysage écologique de cette période et de l'évolution des mammifères modernes."

Les scientifiques se sont appuyés sur des indices provenant de fossiles de tissus durs tels que des os et des dents, car les glandes mammaliennes n'ont été préservées dans aucun des fossiles découverts. Jusqu'à cette découverte, le Morganucodon avait été considéré comme le premier mammifère datant d'environ 205 millions d'années.

D'autre part, le Brasilodon est le plus ancien vertébré éteint présentant deux séries successives de dents, dont une seule série de remplacement, également connue sous le nom de diphyodonte. Cela diffère de celui des reptiles qui régénèrent de nouvelles dents plusieurs fois au cours de leur vie, le remplacement "plusieurs pour un" également connu sous le nom de poliphyodontie.

La diphyodontie implique des changements profonds et contrôlés dans le temps de l'anatomie du crâne, par exemple, la fermeture du palais secondaire (le toit de la bouche) qui permet aux jeunes de téter tout en respirant simultanément. Il a également été démontré qu'elle est liée à l'endothermie et même à la placentation (naissance vivante) et à la fourrure.

[SOURCE]

menu