Harry Cohen Tanugi

La fuite d'hydrogène du SLS de la NASA est un signe de l'obsolescence de la technologie du programme Artemis.

Quand Artemis I sera-t-il lancé ?

La dernière fenêtre de lancement se termine aujourd'hui, mardi 6 septembre, et la NASA a déjà annoncé qu'elle ne tenterait pas un autre lancement pendant cette fenêtre. L'agence spatiale est toujours en train de résoudre le problème. En fonction du résultat, la NASA gardera le SLS sur la rampe de lancement et effectuera un test partiel de ravitaillement en carburant pour confirmer que sa solution fonctionne ou le renverra au Vehicle Assembly Building pour réparation.

La prochaine fenêtre de lancement s'ouvre le 19 septembre et se termine le 4 octobre. Toutefois, pour qu'un lancement puisse avoir lieu pendant cette période, il faudrait que le SLS soit fixé sur la plateforme. Les projets de la NASA visant à envoyer un nouvel équipage à la Station spatiale internationale le 3 octobre pourraient également entraîner un conflit de calendrier. Cela pourrait signifier que le lancement serait repoussé à la prochaine fenêtre de lancement, du 17 au 31 octobre.

"C'est une activité incroyablement difficile", a expliqué Mike Sarafin, le responsable de la mission Artemis 1, selon CBS News. "Notre objectif est de comprendre le problème. ... Nous ferons un suivi la semaine prochaine quand nous aurons mieux défini ces options."

Les problèmes liés à l'hydrogène remontent à la navette spatiale

Le SLS de la NASA est la fusée la plus puissante de l'agence spatiale à ce jour. Une fois lancée, elle sera capable de produire 9,5 millions de livres de poussée pour transporter une charge utile de 190 000 livres (86 tonnes) jusqu'à l'orbite terrestre basse (LEO).



[SOURCE]

menu