Harry Cohen Tanugi

Des scientifiques ont réussi à transformer de l'air pur en hydrogène vert pendant 12 jours.

Des scientifiques ont réussi à transformer de l'air pur en hydrogène vert pendant 12 jours.

Le schéma du générateur d'hydrogène

Les chercheurs utilisent un électrolyte hygroscopique pour absorber l'humidité de l'air, puis alimentent l'électrolyse en utilisant l'énergie du soleil ou du vent. Leur densité de courant avec leur installation était de 574mA par cm2. Le prototype a été exploité consécutivement pendant 12 jours, au cours desquels le rendement faradique est resté stable à 95 %, indiquent les chercheurs dans un article publié aujourd'hui.

Les chercheurs ont également testé leur prototype dans des régions sèches avec une humidité relative de quatre pour cent et ont constaté qu'il fonctionnait de manière satisfaisante dans des environnements secs comme de l'os. La technologie utilisée est évolutive et les chercheurs sont convaincus qu'elle pourrait être utilisée pour fournir de l'hydrogène vert aux régions arides, semi-arides et éloignées du monde de manière durable.

Les résultats de la recherche ont été publiés dans le journal Nature Communications.

Résumé

L'hydrogène vert produit par fractionnement de l'eau à l'aide d'énergie renouvelable est le vecteur énergétique le plus prometteur de l'économie à faible émission de carbone. Cependant, l'inadéquation géographique entre la distribution des énergies renouvelables et la disponibilité de l'eau douce pose un défi important à sa production. Nous démontrons ici une méthode de production directe d'hydrogène à partir de l'air, à savoir la capture in situ d'eau douce de l'atmosphère à l'aide d'électrolytes hygroscopiques et l'électrolyse alimentée par l'énergie solaire ou éolienne avec une densité de courant pouvant atteindre 574 mA cm-2. Un prototype de ce type a été établi et a fonctionné pendant 12 jours consécutifs avec une performance stable à une efficacité faradique d'environ 95%. Ce module d'électrolyse directe de l'air (DAE) peut fonctionner dans un environnement très sec avec une humidité relative de 4 %, ce qui permet de surmonter les problèmes d'approvisionnement en eau et de produire de l'hydrogène vert de manière durable avec un impact minimal sur l'environnement. Les modules DAE peuvent être facilement mis à l'échelle pour fournir de l'hydrogène à des régions éloignées, (semi-) arides et dispersées.

[SOURCE]

menu