Harry Cohen Tanugi

Une œuvre d'art générée par l'IA remporte un concours aux États-Unis et suscite la colère de la communauté artistique.

Les autres artistes qui ont participé au concours ont été contrariés par le fait qu'Allen ait été déclaré vainqueur alors qu'il n'a pas peint lui-même l'œuvre. Il a en effet utilisé un programme d'IA appelé Midjourney pour générer l'œuvre à partir d'un texte.

Allen a toutefois précisé qu'il avait retouché l'image finale dans Photoshop et l'avait agrandie avec Gigapixel. Pour que cela soit clair, Allen a étiqueté sa soumission comme "Jason Allen via Midjourney".

La peinture numérique consiste pour un artiste à créer une œuvre d'art sur un ordinateur par le biais d'un logiciel de peinture ou d'un logiciel d'IA intelligent utilisant des commandes textuelles. Beaucoup estiment que les œuvres créées à l'aide d'outils d'IA comme Midjourney et Dall-E entrent également dans la catégorie de l'art numérique, du moins jusqu'à ce qu'elles obtiennent leur propre catégorie distincte.

Mais ces outils ne précipitent-ils pas la mort des outils de création humains ?

En avril 2021, un œuvre d'art appelée "peintre"a été conçue par le collectif Obvious, basé à Paris. Les artistes y sont parvenus en alimentant leur réseau adversarial génératif (ou GAN) d'un ensemble de données comprenant 15 000 portraits peints entre le XIVe et le XXe siècle. Leur algorithme a analysé les images créées par l'homme et a procédé à la création de son propre art sur la base de ce qu'il avait appris des milliers de portraits.

Une œuvre d'art générée par l'IA remporte un concours aux États-Unis et suscite la colère de la communauté artistique.

Une œuvre d'art créée par l'IA.

Cette œuvre d'art a soulevé beaucoup de questions. L'IA est-elle une menace pour tous les peintres ? L'IA est-elle l'avenir de l'art ? Toutes les méthodes de peinture traditionnelles vont-elles devenir obsolètes ?

[SOURCE]

menu