Harry Cohen Tanugi

Un traitement prometteur de l'asthme s'est avéré efficace lors des premiers essais sur des souris

Les péricytes se trouvent principalement dans la paroi des vaisseaux sanguins et sont connus pour épaissir les voies respiratoires des personnes asthmatiques en cas de réaction allergique et inflammatoire, ce qui rend la respiration plus difficile.

"En ciblant directement les modifications des voies respiratoires, nous espérons que cette approche pourra éventuellement offrir un traitement plus permanent et plus efficace que ceux déjà disponibles, en particulier pour les asthmatiques sévères qui ne répondent pas aux stéroïdes", explique la biologiste et pharmacologue Jill Johnson de l'université d'Aston au Royaume-Uni.

Lorsque les voies respiratoires s'épaississent, on observe un essoufflement et une respiration sifflante chez les personnes asthmatiques. Dans ce cas, les stéroïdes peuvent aider les personnes en relaxant les voies respiratoires et en réduisant le risque d'inflammation. Il ne s'agit toutefois pas d'une solution permanente.

Amincissement des parois des voies respiratoires

Empêcher les péricytes d'atteindre les parois des voies respiratoires pourrait avoir un impact sur l'une des causes sous-jacentes de l'essoufflement. Les chercheurs ont donc ciblé une protéine appelée CXCL12 pour atteindre les péricytes. Dans leurs expériences sur des souris asthmatiques, les chercheurs ont constaté que l'inhibition du signal de cette protéine entraînait une diminution des symptômes pendant une semaine et une éradication de tous les symptômes asthmatiques pendant deux semaines.

"Nous avons pu atténuer le découplage des péricytes de la microvasculature des voies respiratoires, ce qui a entraîné une diminution de l'accumulation des muscles lisses des voies respiratoires et une amélioration des scores des symptômes", ont écrit les chercheurs dans l'article de l'étude.

[SOURCE]

menu