Harry Cohen Tanugi

Les robots de Google sont de plus en plus habiles à exécuter des commandes vocales.

Pour accomplir ces demandes, les robots doivent les décomposer en étapes ou en objectifs plus petits et utiliser les compétences correspondantes dont ils disposent pour les réaliser. Jusqu'à présent, Google affirme que PaLM-SayCan permet aux robots d'améliorer de 14 % la planification des tâches et de 13 % leur exécution. L'entreprise a également signalé une amélioration de 26 % de la capacité des robots à planifier des tâches comportant huit étapes ou objectifs ou plus.

Cependant, Vincent Vanhoucke, responsable de la robotique chez Google Research, a déclaré à la presse Fast Company que ces modèles de robots avancés ont pour but d'explorer ce que l'entreprise peut faire. "Google essaie d'être une entreprise qui se concentre sur l'accès à l'information, en aidant les gens à accomplir leurs tâches dans leur vie quotidienne", a-t-il expliqué.

"Vous pourriez imaginer une tonne de chevauchements entre la mission globale de Google et ce que nous faisons en termes d'objectifs plus concrets. Je pense que nous en sommes vraiment au niveau de la fourniture de capacités, et que nous essayons de comprendre quelles capacités nous pouvons fournir. Il s'agit toujours d'une quête : "Quelles sont les choses que le robot peut faire ? Et pouvons-nous élargir notre imagination sur ce qui est possible ?"

Vanhoucke a également a dit à TechCrunch que les problèmes actuels de la robotique peuvent être illustrés au mieux par l'utilisation de la robotique au ping-pong.

"Vous vous demandez peut-être pourquoi le ping-pong. L'un des grands défis de la robotique aujourd'hui est cette intersection entre la rapidité, la précision et l'adaptation. On peut être rapide et ne pas s'adapter du tout, ce n'est pas un problème. C'est très bien dans un environnement industriel. Mais être rapide, adaptatif et précis est un défi de taille. Le ping-pong est un très bon microcosme du problème. Il exige précision et rapidité. Vous pouvez apprendre des gens qui jouent : c'est une compétence que les gens développent en s'entraînant", ajoute M. Vanhoucke.

[SOURCE]

menu