Harry Cohen Tanugi

Un jeune ingénieur a remporté un prix important pour la conception d'un nouveau moteur.

Un jeune ingénieur prometteur

Sansone, qui n'a que 17 ans, estime avoir réalisé environ 60 projets d'ingénierie pendant son temps libre. Cet inventeur basé en Floride a construit des mains animatroniques, un kart à 70 km/h et des bottes de course à grande vitesse, parmi plusieurs autres innovations.

Il y a environ deux ans, Sansone est tombé sur une vidéo expliquant les avantages et les inconvénients des voitures électriques. La vidéo décrivait comment les moteurs des VE utilisent généralement des métaux de terres rares, qui sont chers et souvent obtenus d'une manière qui est mauvaise pour l'environnement.

Le lycéen a entrepris d'améliorer les modèles existants de moteur à réluctance synchrone, car il ne nécessite pas de métaux de terres rares. Pendant un an, il a créé un prototype pour un nouveau type de moteur à réluctance synchrone qui a un couple et un rendement supérieurs aux modèles existants. Le prototype a été fabriqué à partir de plastique imprimé en 3D, de fils de cuivre et d'un rotor en acier. Le travail sur ce prototype, qui a été testé à l'aide d'un tachymètre laser pour déterminer le couple, a valu à Sansone le premier prix de l'ISEFle prix de l'innovateur George D. Yancopoulos.

Repenser le moteur à réluctance synchrone

De grandes entreprises, dont BMW et MAHLE, développent des moteurs sans aimant pour les mêmes raisons que Sansone. En effet, la production de moteurs à aimant ordinaire fait tache dans l'industrie des VE, qui est par ailleurs orientée vers la durabilité. La grande majorité des métaux de terres rares nécessaires sont extraits en Chine, ce qui signifie que l'industrie occidentale des VE est actuellement très dépendante de leurs importations.

[SOURCE]

menu