Harry Cohen Tanugi

Deux puissantes éruptions solaires pourraient provoquer des aurores boréales à New York.

Ces événements commencent généralement par des explosions massives à la surface du soleil. Ces éruptions, appelées éruptions solaires, ont une force explosive comparable à celle de milliards de bombes nucléaires. Les grands courants de plasma chargé libérés pendant les éruptions solaires se déplacent généralement à plusieurs millions de kilomètres par heure.

Les chercheurs s'attendent à ce que les éruptions solaires du système double atteignent la Terre le 18 août et produisent des aurores boréales qui pourraient être vues de New York et du nord de l'Angleterre.

En juin 2021, une étude a révélé la science derrière les aurores. Les recherches de l'université de l'Iowa ont fourni des preuves fiables que de puissantes ondes électromagnétiques forment les aurores pendant les tempêtes géomagnétiques grâce à un phénomène connu sous le nom d'ondes d'Alfven.

Ces ondes accélèrent les électrons en direction de la Terre, ce qui a pour effet d'amener les particules à produire le spectacle lumineux.

Greg Howes, l'un des principaux chercheurs de l'étude et professeur associé au département de physique et d'astronomie de l'Iowa, explique que "les mesures ont révélé que cette petite population d'électrons subit une "accélération résonante" par le champ électrique de l'onde d'Alfven, comme un surfeur qui attrape une vague et qui est continuellement accéléré alors qu'il se déplace avec la vague".

[SOURCE]

menu