Harry Cohen Tanugi

Ce générateur d'énergie houlomotrice en forme d'épine dorsale prétend battre les combustibles fossiles en termes de prix.

Aujourd'hui, un engin flottant semblable à une colonne vertébrale s'avère également prometteur.

L'aimant Waveline

La société Sea Wave Energy Limited (SWEL), basée à Chypre, travaille depuis plus de dix ans sur sa technologie permettant de capter l'énergie des vagues. Au début de cette année, la société a dévoilé le prototype appelé Waveline Magnet, qui comprend plusieurs plates-formes flottantes reliées les unes aux autres pour lui donner une apparence d'épine flottante.

Le système modulaire et flexible est conçu de manière à ce que le générateur d'énergie puisse suivre de façon transparente le mouvement des vagues. Selon la société, cela permet au dispositif de contrôler la quantité d'énergie extraite de la vague de manière contrôlée et non perturbatrice.

En outre, le dispositif peut être fabriqué en utilisant des plastiques et des plastiques renforcés qui ne nécessitent pas de lignes de production spécialisées, ce qui réduit le coût de fabrication. Non seulement le dispositif peut être fabriqué et déployé rapidement, mais ses coûts de réparation et de maintenance sont également faibles.

Dans les bonnes conditions, un seul convertisseur d'énergie houlomotrice peut générer jusqu'à 100 MW d'énergie, affirme la société, et son faible coût de production d'énergie le place déjà au même niveau que les combustibles fossiles.

La voie de la commercialisation

Le prototype a été testé en grande partie dans des environnements contrôlés. Ce n'est que l'année dernière que le dispositif a été emmené dans la baie de Larnaca, à Chypre, pour des essais en pleine mer.

[SOURCE]

menu