Harry Cohen Tanugi

Siemens et MAHLE s'associent pour développer la recharge sans fil des VE

À l'avenir, les deux entreprises prévoient également une interopérabilité et des essais croisés étendus entre l'équipement de charge du véhicule (bobine secondaire) et le système d'alimentation en électricité de la voiture. infrastructure de charge (bobine primaire). Cela permettra d'améliorer techniquement et de valider les systèmes de charge inductive pour les véhicules électriques et d'assurer l'interopérabilité. Certains des essais seront réalisés dans le cadre de projets financés par des fonds publics.

L'objectif est de combler les lacunes pour assurer une interopérabilité totale entre les véhicules et l'infrastructure de charge.

"La recharge sans fil des véhicules électriques apparaît comme un marché majeur pour l'avenir. Outre le fait qu'elle facilite considérablement la vie des conducteurs, qui n'ont plus à manipuler de câbles et de connecteurs, elle constitue une condition essentielle de la mobilité autonome de demain. L'efficacité de transfert de la recharge sans fil par induction est comparable à celle des systèmes à brancher". a déclaré Stefan Perras, Responsable du pré-développement et de l'innovation pour l'infrastructure de charge chez Siemens AG.

MAHLE entend mettre à profit ses nombreuses années d'expérience en tant qu'équipementier automobile et Siemens son expertise dans le domaine des infrastructures de recharge.

"Nous sommes très heureux d'avoir trouvé en Siemens un partenaire solide pour réaliser des avancées majeures dans le domaine de la recharge par induction. L'expérience combinée des deux entreprises nous donnera un net avantage concurrentiel". a déclaré Harald StrakyVice-président du développement mondial de la mécatronique et de l'électronique chez MAHLE.

[SOURCE]

menu