Harry Cohen Tanugi

Des bio-ingénieurs développent des caméras 3D bioniques avec des yeux d'insecte et un sonar de chauve-souris

Les insectes ont des yeux composés de forme géométrique, dans lesquels chaque "œil" est composé de centaines, voire de dizaines de milliers d'unités individuelles de vision. Cela signifie qu'ils peuvent voir la même chose à partir de plusieurs lignes de visée.

Les chercheurs ont conçu un système de caméra 3D très performant qui exploite les avantages que présentent les chauves-souris et les insectes tout en remédiant à leurs défauts inhérents.

Des bio-ingénieurs développent des caméras 3D bioniques avec des yeux d'insectes et un sonar de chauve-souris

Imagerie 3D inspirée des chauves-souris et des insectes.

"Bien que l'idée en elle-même ait été testée, la vision sur une gamme de distances et autour d'occlusions a été un obstacle majeur", a déclaré le responsable de l'étude, Liang Gao, professeur associé de bio-ingénierie à l'UCLA Samueli School of Engineering.

"Pour y remédier, nous avons développé un nouveau cadre d'imagerie informatique qui, pour la première fois, permet l'acquisition d'une vue panoramique large et profonde avec une optique simple et un petit réseau de capteurs."

Ce nouveau cadre s'appelle "Compact Light-field Photography", ou CLIP, et des études ont prouvé qu'il pouvait être utilisé pour "voir" des objets cachés. Cet effet est soutenu par un type de LiDAR, ou "Light Detection And Ranging", dans lequel un laser balaie les environs pour créer une carte en 3D de la zone.

Sept caméras LIDAR et CLIP

Le site nouveau dispositif utilise sept caméras LiDAR combinées à CLIP pour prendre une image à basse résolution de la scène, traiter ce que les caméras individuelles voient, et reconstruire la scène combinée en imagerie 3D à haute résolution.

[SOURCE]

menu