Harry Cohen Tanugi

Le nouveau cerf-volant étonnant d'une startup peut tirer de l'énergie du ciel

Comment fonctionne réellement la technologie appelée "airborne wind" ? L'une de ces entreprises, KiteMill, explique le processus comme suit approche en trois étapes:

1. Le cerf-volant

Le cerf-volant est un aéronef spécialement conçu, composé de matériaux composites. Il possède une structure rigide et est conçu pour durer dans les vents de forte puissance. Il a la forme d'un planeur, et 4 hélices ne sont nécessaires que pour le décollage et l'atterrissage. Une fois en l'air, le cerf-volant reste en l'air en glissant de manière fluide sur les courants d'air. Le cerf-volant est conçu pour se déplacer rapidement et sans effort tout en ajoutant une force de traction élevée sur la longe.

2. L'attache

Le cerf-volant est relié au sol par une longe. Cette longe transforme la force de traction du cerf-volant vers le générateur de la station au sol. Il est constitué de fibres de polyéthylène tressées, choisies pour leurs capacités uniques d'endurance. Ces fibres offrent le plus petit diamètre possible à la longe, un facteur essentiel pour extraire l'énergie des turbines des cerfs-volants. Le matériau de la longe est durable et peut être exposé à des conditions environnementales variables telles que l'humidité et les rayons UV.

Le nouveau cerf-volant d'une start-up peut extraire de l'énergie du ciel.

L'éolien aérien est très prometteur.

3. La station au sol

La station au sol convertit la force de traction de la longe en électricité. Cette électricité est à son tour injectée dans le réseau électrique. Un treuil situé dans la station au sol est relié au générateur, qui enroule et déroule le cerf-volant. Le système de contrôle se trouve également dans la station au sol et veille à ce que tous les vols se déroulent de manière sûre et efficace. Il assure une production d'énergie optimale en contrôlant le cerf-volant et le treuil. Les capteurs montés sur l'avion fournissent des points de données au système de contrôle pour diriger et équilibrer l'avion. Le système de contrôle permet le fonctionnement autonome de l'ensemble de la solution Kitemill et la production d'énergie qui en découle.

[SOURCE]

menu